Réagir en cas d’attaque terroriste en France

Après les Américains, ce sont les Français qui ont réagi suite aux deux attentats dont Charlie Hebdo et le bataclan ont été victimes. Notre gouvernement a pris des mesures strictes pour renforcer la protection de la population. Il a pris  le soin de rédiger un document à destination des citoyens français. L'objectif est de finir une ligne de conduite simple du comportement à adopter par tout un chacun lors d'une attaque terroriste. Qu'il s'agisse d'un hôtel ou d'un restaurant, d'un événement sportif ou culturel, d'un centre commercial, des procédures et des formations adaptées à la menace.

 

Une action en 3 temps

Pour tout citoyen se trouvant confronté à une attaque terroriste de masse doit pouvoir réagir en 3 étapes :

  1. courir
  2. se cacher
  3. alerter

Courir : la procédure américaine est identique. Dès lors que l'on identifie qu'un attentat est en train de se réaliser, on doit prendre d'urgence les mesures pour s'éloigner au maximum du danger. Les terroristes utilisant des armes de forte puissance, il est important de quitter rapidement le lieux et de se trouver à grande distance de l'action.

Se cacher : là encore les services de sécurité américains sont en phase avec les français. Si on n'a pas pu s'enfuir, si les agresseurs sont très proches et que l'on court un risque énorme à les croiser lors de la fuite, il vaut mieux rester à couvert. Tout doit être mis en oeuvre pour sécuriser les lieux, les empêcher d'entrer et se dissimuler le plus possible. Les terroristes se déplacent rapidement dans les différents bâtiments dans le but de tuer le plus facilement et le plus rapidement. Ils ne vont pas perdre de temps à s'évertuer à enfoncer des portes et à chercher des gens cachés. Ils préfèrent tirer en se déplaçant.

Alerter : ce point là est la principale différence entre les américains et les français. Pour ce derniers, ils ont déjà alerté lors de la phase de fuite, ou discrètement au moment où ils ont décidé de se cacher, en signalant éventuellement dans quelle pièce ils étaient dissimulés. Ce n'est donc pas une procédure en soi. Lorsque on n'a plus aucun choix, lorsque les terroristes sont proches et prêts à vous tirer dessus, les américains conseillent de réagir, de faire face en défendant chèrement sa peau. Nous occultons complètement cette phase. Ce déni est typiquement français.